Un atelier pour présenter la version 2016 du document de stratégie nationale REDD+.

Publié le par Kouame Armel

vue de participants

vue de participants

Carte décrivant l`état de la forêt en CI 2015

Carte décrivant l`état de la forêt en CI 2015

La présentation de la version 2016 de la stratégie nationale du mécanisme international de réduction des émissions des gaz a effets de serre issue de la déforestation et de la dégradation des forêts ( REDD+)  et du lancement des travaux du plan national d`investissement  a  fait l`objet d`un atelier organisé par le secrétariat exécutif de la REDD+  ce  17 janvier 2017 dans un hôtel à Angré Mahou . En présence de 80 participants issus des ministères techniques impliqués dans ce mécanisme, des organisations de la société civile, des groupes de travail impliqués dans ce mécanisme,  des organisations internationales et partenaires techniques de financement  et de journalistes.Cet atelier visait à présenter aux acteurs nationaux la version 2016 de la stratégie nationale REDD+ dont les résultats préliminaires  avaient été présentés lors de la COP22 à Marrakech au Maroc. Et du lancement des travaux du plan national d`investissement REDD+.Prenant la parole pour ouvrir cet atelier, le secrétaire exécutif du REDD+, le Cdt Yao Marcel  a planté le décor en faisant l’état des lieux de  la forêt ivoirienne et aux problèmes  dont elle est confrontée.  Il a affirmé que `` le pays se trouve de nos jours, avec moins de 3 millions d`hectares de forêt, ce sont près de 250.000 ha de forêt qui sont détruites chaque année``. En précisant les causes  de cette disparition du couvert forestier due aux actions combinées  du défrichement agricole extensif, de l`exploitation forestière, des feux de brousse et de l`orpaillage.  Dont une action tangible des causes citées plus haut est le fait du binôme Café-Cacao  qui constitue de loin le premier facteur de déforestation en Côte d'Ivoire.  Après les discours officiels dans la matinée, le secrétariat permanent du REDD+  a présenté  le document  de stratégie nationale 2016 s`en est suivi des échanges et discussions  des participants de cet atelier.Dans laprès- midi 4 groupes de travail ont été formés  pour passer au peigne fin  les différentes parties dudit  document de stratégie nationale et faire ainsi des propositions pour  l`améliorer.

Tenant compte de lactualité qui prévaut dans actuellement en Côte d'Ivoire `` mutinerie dans l`armée``  il a été reporté a une date ultérieure la validation de  la version 2016 du document de stratégie nationale REDD+. Yoan Allanic du cabinet  FlORAFAUNAMAN , chargé  de réaliser l`étude sur le plan national  d`investissement de la stratégie REDD+.

À faire une présentation de ce document qui a été adopté en plénière par les participants. Engagée depuis 2011  dans ce mécanisme  international, Côte d'Ivoire ambitionne de  restaurer  jusqu`a 20% de son couvert forestier perdu et lutter contre le changement climatique dont elle subie déjà les conséquences. Le secrétariat permanent du REDD+, structure sous tutelle du ministère de l`Environnement du développement durable  est chargée  de piloter  et mettre en œuvre  ce mécanisme international avec  le soutien de plusieurs partenaires techniques et financiers, dont le Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF) et le Programme des nations –unis pour la REDD+ (ONU-REDD).

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article